UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

À surveiller

Projet UQAMERCOSUD -Été 2008- (Date limite : 31 janvier 2008)

Le projet de l’institut international d’études d’été de l’UQAM au Mercosud a comme antécédent les projets Queburu et Quebsud. Initiative de la professeure Carmen Rico de Sotelo de la Faculté de Communication, ces projets avaient permis à plus d’une trentaine d’ étudiants notamment à la maîtrise en communication de l’UQAM de faire des séjours d’études et recherche en Uruguay, au Paraguay et en Argentine entre les années 2003 et 2006. Ces séjours étaient pour eux l’occasion d’avancer leur projet de recherche, de développer une expertise internationale, de visiter différentes institutions locales et internationales et d’assister à des colloques internationaux en communication, économie et sciences sociales en général.

Description du projet

Cette année, avec l ’appui du SRI, et suite á la demande de plusieurs étudiants d’autres facultés et d’autres universités (U.de Montreal et U. Mc Gill) Madame Rico a modifié la formule du projet. Elle s’est notamment associée à des collègues du Groupe de recherche sur la communication et l’Amérique latine (COMAL) et du département de sociologie de l’UQAM. L’idée est de mettre sur pied un institut international d’études d’été, multidisciplinaire dans le domaine des sciences sociales (sociologie, sciences politiques, relations internationales, droit international) de même que des études organisationnelles et sciences de la gestion/marketing international. en Uruguay et d’offrir des cours aux étudiants CRÉPUQ et mercosuriens. Pour 2008. les cours seront centrés autour de deux axes principaux : Les nouveaux contextes politiques dans le Mercosur, et Communication et santé, enjeux sociopolitiques et institutionnels ; ainsi que . À Madame Rico se sont joints d’autres professeurs de l’UQAM spécialistes de ces deux thèmes, à savoir Madame Lise Renaud et Monsieur Jacques Rhéaume, et Victor Armony, professeur et directeur du département de sociologie
Sur une période de deux mois, pendant l’été boréal, ces quatre professeurs se relayeront afin de présenter différents enjeux, développer une perspective d’études comparée avec le CANADA et l’Uruguay, et susciter une réflexion avec les étudiants avec des recherches terrain.(pour plus de détails, voir le descriptif des cours plus bas). Les cours seront donnés sur la base de 4 jours x 3 heures par semaine sur place avec la participation d’étudiants mercosuriens aux séminaires .

Les après-midi et les vendredis seront libres pour permettre aux étudiants de se consacrer à la réalisation de projets de recherches personnels, sur la base d’intérêts disciplinaires divers, qui peuvent inclure la recherche terreain sur un thème en lien avec leur école d’orgine ou encore des stages pratiques auprès d’institutions locales (internationales ou autres). On s’attend à ce que les étudiants définissent eux-mêmes leurs projets personnels selon leur faculté d’attache. De leur côté, les professeurs s’engagent à fournir les contacts et l’encadrement nécessaire au succès de l’entreprise.

Objectifs

Ce projet vise à donner la chance à des étudiants Montréalais d’aller s’imprégner des réalités de l’Amérique du Sud par le biais d’une réflexion académique et de stages de recherche sur le terrain. Ces réflexions seront enrichies par l’interaction entre des étudiants et des professeurs provenant de différentes disciplines, canadiens et mercosuriens,(les professeurs uruguayens renommés ont été invités comme conférenciers sur place).

Dates

Le projet se déroulera du 22 juin au 23 août en alternance entre Montevideo et Punta del Este. Les cours se donneront seront l’horaire suivant :
22 au 30 juin : Nouveaux contextes politiques au Mercosud (Victor Armony et Carmen Rico)
1er au 19 juillet : Communication et santé (Lise Renaud)
20 juillet au 15 août : Enjeux sociopolitiques en santé (Jacques Rhéeaume)
15-23 août : conférenciers et keynote speakers.

Qui peut s’inscrire ?

Cette année, dans le cadre de la politique insitutionnelle d’internationalisation de l’UQAM, le SRI et la responsable du projet Mme. Carmen RIco ont décidé de rendre le projet accessible à un plus grand nombre d’étudiants. Peuvent donc s’y inscrire des étudiants de l’UQAM ou d’autres universités montréalaises, à la maîtrise ou encore dans la dernière année de leur baccalauréat de différentes disciplines, dans le but de développer une ouverture et une expertise internationale dans la formation des étudiants, Bien que les champs de spécialisation des professeurs soient principalement la communication, la gestion organisationnelle et la sociologie, le programme est ouvert aux étudiants de toutes les disciplines. Dans la mesure du possible, le contenu des cours sera adapté aux intérêts des étudiants inscrits. La taille maximale du groupe sera de 15 étudiants.

Crédits

Les étudiants de maîtrise recevront 6 crédits pour leur participation au projet en s’inscrivant au Cours à contenu variable Stage internationalCOM 7910.

Le cours de Com et Santé vaut de son côté 3 crédits (COurs à contenu variable COM 790C)

Les étudiants pourront donc s’inscrire à un cours de 6 crédits (Stage international) ou à chacun de deux cours offerts.
L’évaluation sera faite à partir de la participation aux séminaires et activités et à la remise d’un rapport de stage de 50 pages au retour. Les étudiants qui ne sont pas inscrits à la maîtrise en communication peuvent quand même s’inscrire à ces cours et demander une équivalence à leur département. La plupart des programmes ont des crédits réservés pour des cours à option ou encore des stages sur le terrain.

Descriptif des cours :


1. Les nouveaux contextes politiques dans le Mercosur (3 crédits)

Ce cours porte sur les changements politiques actuellement en cours dans les pays membres du Mercosur et particulièrement en Argentine et en Uruguay. Dans un premier moment, on cernera les dynamiques fondamentales du bloc régional depuis sa naissance et on en identifiera les tendances générales plus récentes. Ensuite, on analysera l’évolution des différents contextes nationaux afin d’en saisir les convergences, les divergences et les points de conflit. Enfin, on examinera en détail le phénomène du « virage à gauche » : ses dénominateurs communs en Amérique latine, ses variantes (« radicale », « pragmatique », « social-démocrate », « populiste ») et ses expressions concrètes. Dans ce cours, l’approche théorique et méthodologique privilégiée est celle de l’analyse des discours et des idéologies, ainsi que la façon dont ces dernières orientent les réformes sociales et les relations extérieures des pays étudiés.

2. Communication et santé, enjeux sociopolitiques et institutionnels (3 crédits)

Ce cours vise à cerner les enjeux présents dans les systèmes de santé dans une perspective internationale et locale, et ce, à travers les stratégies de Communication utilisées. Cette réflexion critique se fera à partir d’une étude de cas : la réforme de la santé en Uruguay, étude comparative avec la Réforme de la santé au Québec.Principaux contenus abordés : Représentations sociales de la santé et maladie. Notions de prévention, promotion et protection de la santé, physique et mentale. Architecture du réseau de la santé. Stratégies communicationnelles, publiques et privées utilisées dans la réforme, forces et limites. Les ’relations publiques’, l’État et la société civile. La communication organisationnelle dans les différentes institutions de la santé. Promotion de la santé et santé au travail dans les services de santé.

Le projet prévoit des conférences avec le Centre de Recherche et Développement internationale (CRDI) du Canada (Bureau Amérique Latine), Ministères de l¨’Économie,des Affaires Étrangéres et de Santé Publique de l’Uruguay DIvision de Santé environnementale et en milieu du travail Ambassade du Canada en Uruguay Bureau Unesco pour l’Amérique Latine Organisations des États Américains (OEA), Université de la République. Départements de Sociologie et de Sciences Politiques
Institut Unviersitaire de Punta del Este. École des Sciences de la Gestion.

Contacts
Pour plus de détails,
Carmen Rico, rico.carmen@uqam.ca, (514) 987-3000 #4543, ou encore
Mathieu-Étienne Gagnon (assistant du projet ) : gagnon.mathieu-etienne@courrier.uqam.ca



D'autres pages